Le virus Zika est transmis par des moustiques du genre Aedes (moustiques de la fièvre jaune et moustiques tigres) présents dans de nombreux pays. Il n’existe ni vaccin ni médicament spécifique contre une infection avec le virus Zika. Pour réduire le risque de transmission, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de se protéger toute la journée contre les piqûres de moustiques. Les répulsifs contre les moustiques recommandés par l’Institut tropical suisse et le principe actif DEET (contenu dans Anti-Brumm Forte), l’icaridine (contenue dans Anti-Brumm Night et Anti-Brumm Sun 2en1) ou le citriodiol (contenu dans Anti-Brumm Naturel) sont les plus efficaces. 

Alors protégez-vous en continu dans les régions à risques, car les moustiques de la fièvre jaune et les moustiques tigres sont des insectes diurnes, et les moustiques vecteurs du paludisme sont des insectes nocturnes. 

Par ailleurs, vous trouverez des informations régulièrement mises à jour sur le Site web de l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP).

Les moustiques font partie des insectes à deux ailes (diptères). Ils sont subdivisés en 45 familles environ.

Les moustiques piqueurs sont les représentants autochtones les plus connus. La plupart des moustiques sont des insectes au corps grêle et mince, avec des antennes filiformes à multiples articles et des pattes longues et fines. Ils possèdent le plus souvent des pièces buccales de type piqueur-suceur.

Il existe environ 3000 espèces de moustiques piqueurs dans le monde. En Europe, on dénombre environ 100 espèces qui sont presque toutes aussi présentes en Europe centrale.

Les moustiques femelles peuvent piquer la peau de leurs hôtes et sucer leur sang à l’aide de leurs pièces buccales spécialement adaptées. Les protéines qu’elles ingèrent sont nécessaires à la production des œufs. Pour le reste, les moustiques femelles se nourrissent, comme les mâles, de nectar et d’autres jus de plantes ou de fruits contenant du sucre.

Les différentes espèces de moustiques peuvent avoir des hôtes ou groupes d’hôtes spécifiques divers. Certains moustiques sont des vecteurs importants de maladies infectieuses, par exemple le paludisme ou la dengue.

Moustiques vecteurs de maladies

Les moustiques absorbent le plus souvent les agents pathogènes (p. ex. virus, parasites, bactéries) avec leur repas de sang. Selon l’espèce de moustique, les agents pathogènes peuvent se développer et se multiplier dans le corps de l’insecte. Lors d’une nouvelle piqûre, le moustique infecté transmet ces agents pathogènes à l’être humain, par ex. par la salive.

Des plasmodiums (paludisme), des virus (fièvre jaune, dengue, fièvre de West Nile, fièvre de Chikungunya) ou des bactéries (tularémie) figurent parmi les principaux agents pathogènes transmis par les moustiques.

Les moustiques piquent leur victime en laissant des marques rouges et prurigineuses (réaction allergique) qui se résorbent en 1 à 2 semaines. Cette réaction est déclenchée par les protéines que le moustique injecte au site de piqûre pour empêcher la coagulation du sang.

Pourquoi les moustiques nous piquent-ils?
Les moustiques femelles piquent car ils ont besoin d’un repas sanguin pour la formation des œufs.

Pourquoi toujours moi?
Les insectes sont surtout attirés par les émanations corporelles, ils sont sensibles à la température du corps et certains facteurs visuels peuvent aussi parfois jouer un rôle. Mais cela ne veut pas dire que les personnes attirant particulièrement les insectes ne sont pas propres. Chaque être humain a une odeur individuelle qui agit sur les insectes. L’alimentation peut notamment jouer un certain rôle.

Conseils pour profiter du soleil sans risques

  • Utiliser une protection solaire avec un indice de protection solaire élevé (SPF)
  • Renouveler l’application de la protection solaire toutes les 2 heures (ne pas oublier les oreilles, la nuque et les pieds)
  • Eviter le soleil intense de midi (11–15 h)
  • Au soleil, porter chapeau, lunettes et vêtements adaptés
  • Protéger entièrement les bébés et les enfants en bas âge du soleil direct